Catégories
À la une Alimentation – Agriculture Biodiversité – Climat – Animal dans la ville Communiqués de presse Santé – Solidarités – Discriminations

NON à la réautorisation des néonicotinoïdes !

Communiqué de presse du 18 décembre 2020

Le groupe des élu·e·s écologistes et citoyen·ne·s affirme son désaccord avec la loi qui réautorise l’usage des néonicotinoïdes pour les cultures de la betterave sucrière. Le gouvernement cède une fois de plus à la pression des lobbies alors qu’il existe bien des alternatives aux néonicotinoïdes. Nous souhaitons le maintien de l’interdiction des néonicotinoïdes et un plan de soutien et d’accompagnement de la filière betteravière pour assurer la nécessaire mutation vers une agriculture plus respectueuse de la santé et de l’environnement.

Le Gouvernement ne sait pas tenir ses promesses. Nous, élu·e·s locaux, avons bien l’intention de tenir les nôtres. Nous allons accompagner les agricultrices et agriculteurs vers la sortie totale des pesticides de synthèse d’ici 2025 pour Rennes et 2030 le reste de Rennes Métropole. Nous étendrons notamment les actions menées dans le cadre du Plan alimentaire territorial et du dispositif Terres de sources.

Nous soutenons toutes les initiatives et mobilisons citoyennes dont l’association PIG BZH (Pisseurs·sseuses involontaires de glyphosate de Bretagne) qui appelle à manifester le 18 décembre 2020 à 18 h 30, devant les permanences des député·e·s breton·ne·s, contre la loi sur la réautorisation des néonicotinoïdes. Comme chaque année, des volontaires feront à cette occasion analyser leurs urines pour y détecter la présence de glyphosate et certain·e·s déposeront plainte pour mise en danger de la vie d’autrui, tromperie et atteintes à l’environnement.

Valérie Faucheux et Matthieu Theurier – Co-président·e·s du groupe des élu·e·s écologistes et citoyen·ne·s à la Ville de Rennes