Catégories
À la une Conseil métropolitain Priscilla Zamord Santé – Solidarités – Discriminations

Rapport annuel 2019-2020 sur l’égalité femmes-hommes

Priscilla Zamord – vice-présidente Solidarités, égalité et Politique de la Ville, a présenté lors du conseil municipal du 19 novembre 2020, le rapport annuel 2019-2020 sur les engagements de Rennes Métropole en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes.

« Merci Mme la Présidente,

Cher·e·s collègues, il s’agit du rapport annuel égalité entre les femmes et les hommes, pour la période de juin 2019 à juin 2020. Un document commun à la Ville de Rennes, à Rennes Métropole et au CCAS de Rennes.

Je profite de cette occasion pour remercier notre collègue Geneviève Letourneux, les services ainsi que les actrices et acteurs pour tout le travail réalisé.

Ce rapport obligatoire, qu’il nous est demandé de produire chaque année en tant que commune de plus de 20 000 habitant·e·s, s’inscrit donc dans la continuité des 4 précédents.

Il présente les avancées significatives dans un certain nombre de politiques publiques métropolitaines :

  • La Politique de la Ville
  • La culture
  • L’enseignement supérieur et de la recherche
  • L’aménagement et l’espace public
  • L’économie et l’emploi
  • L’égalité professionnelle au sein des Ressources humaines
  • L’élimination des violences faites aux femmes qui nécessite un focus

En effet, ce rapport résonne d’autant plus en cette période marquée par une triple actualité :

  • la médiatisation de témoignages de femmes rennaises victimes de violences dans la culture
  • le lancement cette semaine d’une nouvelle campagne d’affichage à Rennes pour l’élimination des violences faites aux femmes.
  • la journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes du 25 novembre

Dans ce rapport, le nombre de violences conjugales est quasi identique en 2016, 2017 et 2018. Cependant, des chiffres nous alertent : nous observons une augmentation des violences sexuelles et des viols sur les personnes majeures.

Malgré la libération progressive de la parole, cher·e·s collègues, vous
imaginez bien que le taux de dépôt de plainte reste très en deçà des violences réellement subies.

Si nous considérons l’estimation du taux de dépôt de plainte pour ces faits établis, dans le cadre de l’enquête nationale la plus récente, et qu’on le rapporte à la population féminine de Rennes Métropole de 20 à 59 ans : nous pouvons estimer que 19 340 femmes de nos 43 communes auraient été victimes d’une agression sexuelle au cours de leur vie, soit l’équivalent de la population entière d’une commune de la taille de Bruz. Parmi ces femmes, 7 687 habitant·e·s sur le territoire métropolitain auraient été victimes de viol(s) ou de tentative(s) de viol.

À ces estimations s’ajoute un fait bien réel : le 62e féminicide en France enregistré par le Collectif NousToutes qui s’est produit cette année sur notre territoire le 20 août dernier.

Face à ces chiffres glaçants, Rennes Métropole s’engage dans l’écosystème des acteurs et actrices de la lutte contre les violences faites aux femmes à travers deux engagements :

  • 1er engagement : la collectivité est signataire du Schéma Départemental de lutte contre les violences faites aux femmes, et au titre de sa compétence Habitat. Concrètement, Rennes Métropole travaille sur l’amélioration de l’accès au logement social de droit commun :
    • par la sensibilisation des professionnel·le·s du logement aux violences faites aux femmes et l’interconnaissance au sein du groupe partenarial.
    • par la prise en compte des violences intrafamiliales dans les critères du Relogement Social Prioritaire pour faciliter le relogement et la mutation
    • Des évolutions positives auxquelles s’ajoute l’urgence d’accélérer la coopération sur la prévention de la récidive des auteurs de violences afin d’évincer du logement l’agresseur plutôt que la victime.
  • 2nd engagement : Rennes Métropole sera partenaire de la Ville Rennes pour la création de la Maison d’accueil permanent pour les femmes et leurs enfants victimes de violences, un engagement fort auprès des habitant·e·s dans le programme.

Comme l’a dit Mme la Présidente il y a peu de temps : « nous avons besoin d’un choc d’égalité ! »

Je souhaite travailler avec vous cher·e·s collègues pour nous doter d’une stratégie ambitieuse et d’une approche intégrée à toutes les politiques publiques métropolitaines.

Dès ce début de mandat, nous allons nous diriger vers la création d’un Plan métropolitain pour l’Égalité femme-homme. Je reviendrai vers vous à ce sujet, dans les mois qui viennent. »

Priscilla Zamord, 11ème vice-présidente – Solidarités, égalité et Politique de la Ville