Catégories
Alimentation – Agriculture Biodiversité – Climat – Animal dans la ville Démocratie – Citoyenneté Sports – Loisirs

Nature, alimentation et loisirs, la Prévalaye mobilise toute notre attention

Nous serons très attentifs à ce que les évolutions sur le site naturel de La Prévalaye respectent nos exigences environnementales. Avec la création d’un comité de gestion nous souhaitons organiser une coopération entre l’ensemble des acteurs de la Prévalaye.

Depuis plusieurs années, le site de la Prévalaye fait l’objet de nombreux débats. Certains y voient un potentiel de développement pour le tourisme de proximité et les activités de loisirs, d’autres le considèrent avant tout pour son caractère naturel ou encore son potentiel de production alimentaire local.

Les écologistes sont particulièrement attentifs à l’avenir de ce site remarquable aux portes de Rennes. Pour nous, la Prévalaye est d’abord un espace de nature à préserver et consolider. Il est aussi particulièrement intéressant pour y installer des projets agricoles respectueux des humains comme de l’environnement. Ces dernières années, nous avons agi pour que de nouveaux agriculteurs (évidemment en agriculture biologique) s’y implantent.

La Prévalaye c’est aussi un espace de loisirs. Les petits Rennais le fréquentent pour le centre de loisirs. Et les footballeurs ont aussi l’habitude de le fréquenter depuis de nombreuses années.

C’est l’ensemble de ces fonctions qu’il nous faut concilier dans le respect permanent du caractère naturel de la Prévalaye.

Extension du Stade Rennais à la Prévalaye ?

Début juillet, Nicolas Holveck, nouveau président du stade rennais, a évoqué dans la presse un projet d’extension du centre d’entraînement de la Piverdière. Une ébauche du projet a été communiquée à La Ville de Rennes et elle reste bien seule décideuse de l’avenir de ce site.

En tant qu’écologistes rennais, nous sommes évidemment très attachés au stade rennais et au fait que son centre d’entraînement reste à Rennes. Toutefois, notre capacité d’adaptation au changement climatique, la protection de la nature, resteront toujours ce qui nous guidera en premier dans tout projet. Nos exigences  sont très claires : la Prévalaye est un site naturel à vocation naturelle, agricole et de loisir. Nous veillerons donc à limiter l’artificialisation des sols et préserver les espaces naturels et les terres agricoles.

Un comité de gestion pour co-construire l’avenir de la Prévalaye

Le projet du stade rennais doit se conformer à ces impératifs. Il doit aussi tenir compte de l’ensemble des acteurs et actrices présents sur la Prévalaye. Pour ces raisons, nous avons obtenu qu’un comité de gestion de la Prévalaye soit constitué. C’est Didier Chapellon, écologiste et adjoint à la Biodiversité à la Ville de Rennes qui en a la responsabilité. Un premier comité de gestion s’est réuni le vendredi 16 octobre. Il est composé :

  • d’une trentaine d’organisations et de collectifs qui s’intéressent ou font vivre le site
  • des associations environnementales comme Bretagne vivante et Eau et rivières
  • des agriculteurs et agricultrices
  • des usagers et usagères représentés par le comité de quartier de Cleunay
  • des habitant·e·s
  • et des représentant·e·s du Stade Rennais.

Le but de ce comité de gestion est d’entendre tout le monde. C’est un lieu d’information, d’échanges, de consultation et de co-construction. C’est dans son cadre que l’ensemble des projets concernant la Prévalaye sera travaillé.

Le thème du premier comité de gestion a porté sur les incivilités des deux-roues à moteur, dans le secteur de la Prévalaye. Un sujet urgent : deux agressions impliquant des conducteurs et conductrices de deux-roues ont été constatées récemment. Nous envisageons des rondes de police et des barrières à certains endroits.