Catégories
À la une Benoît Careil Cultures – Langues de Bretagne – Tourisme

La culture nous a soignés, à notre tour de prendre soin d’elle

Expression politique du groupe des élu·e·s écologistes et citoyen·ne·s dans le magazine Les Rennais de septembre/octobre 2020.

Durant les semaines de confinement, nous avons tenu tant bien que mal grâce aux films, séries et documentaires, aux livres, BD et musiques, mais aussi grâce à toutes ces créations d’artistes qui nous ont accompagnés quotidiennement. Plus que jamais, il nous est apparu que l’art et les pratiques culturelles, sont des besoins essentiels de notre existence. La culture a soigné notre mal être, notre désespoir et pour certain·e·s notre solitude.

Après la suppression des festivals, la fermeture des lieux culturels et leur récente très timide réouverture, nous ignorons quand la vie artistique et culturelle rennaise, appréciée pour son foisonnement et sa convivialité, pourra retrouver pleinement sa place si importante pour notre vivre ensemble.

En attendant ce jour, des milliers d’artistes, de technicien·ne·s et d’acteurs et d’actrices culturel·le·s tombent chaque jour dans une situation grave de précarité et d’angoisse du jour d’après.

Ce jour d’après verra s’affronter deux projets de société. Celui du libéralisme qui prône moins de résilience et plus de croissance.

Moins de normes environnementales et sociales pour toujours plus d’obsolescence programmée, d’exploitation de l’humain et de la nature.

L’autre projet, est celui d’une société écologique pleinement responsable du monde fini qui l’entoure et de ce qu’elle lègue aux générations futures. Une société sobre et résiliente, démocratique et protectrice des droits humains et culturels, de la diversité des expressions artistiques et culturelles.

Ce monde est possible, c’est celui que nous voulons pour Rennes, ses quartiers et sa métropole. Les artistes, acteurs et actrices culturel·le·s en seront assurément les fers de lance.

Nous nous engageons à partager et rendre accessibles à toutes et tous les ressources artistiques et culturelles du territoire, les cultures des habitant·e·s et leurs savoir-faire artistiques, les lieux et les moyens de création, de pratiques et de diffusion.

Avec les autres élus de la majorité, nous ouvrirons d’ici la fin de l’année la Salle de la Cité et l’Hôtel à projets Pasteur à toutes et tous. Un pôle jeune public à Maurepas et un pôle associatif image dans l’ancien Arvor émergeront en 2021 tandis que nous vivrons l’ouverture du nouvel Antipode à Cleunay et du nouveau Conservatoire au Blosne.

Nous réhabiliterons le Théâtre du Vieux Saint Etienne pour le rendre utilisable toute l’année par les artistes et créerons un nouveau lieu culturel dans l’ex-Prison Jacques Cartier. Nous renforcerons le soutien politique et financier aux cafés cultures, augmenterons les budgets pour soutenir le travail des artistes du territoire, leurs formations, leurs recherches, leurs créations et leur emploi salarié dans les actions artistiques participatives et d’éducation artistique et culturelle.

Nous associerons systématiquement les acteurs et actrices culturel·le·s aux décisions qui les concernent, dans une démarche de co-construction et de coopération.

C’est ainsi que nous prendrons soin de ceux et celles qui font l’éco-système fragile de la culture à Rennes et c’est ensemble que nous construirons une ville solidaire, écologique et démocratique.

Le groupe écologiste et citoyen à la Ville de Rennes rassemble 21 élu·e·s issu·e·s d’Europe Écologie Les Verts, de l’Union Démocratique Bretonne, de Nouvelle Donne et des citoyen·ne·s, réuni·e·s au sein de l’association Confluences. En charge de nombreux dossiers à la ville comme à la métropole, nous serons à vos côtés et à votre écoute durant les six prochaines années.