Xavier Desmots

19ème adjoint délégué à la Démocratie locale et à la participation citoyenne, délégué au Quartier Bréquigny et Conseiller métropolitain

La source de mon engagement : le milieu associatif

Je me suis toujours beaucoup engagé dans le milieu associatif notamment sportif, mais pas que. Jusqu’à mes vingt ans, j’ai été président d’une association de jeunesse dans le village où j’ai grandi. Je me suis également investi dans l’association Artisans du monde à Grenoble pendant quelques années. C’est un réseau de distribution associatif et militant engagé pour un commerce équitable.

Sur le plan professionnel, j’ai été animateur socioculturel dans de multiples structures associatives.

Ce qui m’a toujours guidé, c’est la volonté de susciter la curiosité chez les jeunes, de leur faire découvrir les arts et les sciences, pour leur donner envie de se cultiver.

J’ai travaillé pendant une dizaine d’années chez Les petits débrouillards, un mouvement d’éducation populaire qui vise à permettre l’accès de tou·te·s aux connaissances scientifiques et techniques. Le but est d’aider les enfants à comprendre, à partir d’observations, un certain nombre de phénomènes, et ainsi d’acquérir la démarche scientifique et de développer leur esprit critique. 

J’y ai occupé plusieurs postes, d’abord coordinateur pédagogique à Rennes, puis chargé de développement en Normandie, avant de prendre la direction de l’antenne locale Rhône-Alpes. J’ai notamment participé à la création du festival de la biodiversité en Ardèche qui a porté, pendant 2 ans, conférences, animations et spectacles de rue. J’ai aussi travaillé sur la mise en lien des collégien·ne·s et lycéen·ne·s avec l’Université en y organisant des débats avec les jeunes.

J’ai travaillé pendant 5 ans dans un quartier prioritaire de Romans-sur-Isère pour lutter contre l’illettrisme. J’organisais notamment des cours de français en langue étrangère, ou des ateliers pour apprendre le code de la route et l’informatique. J’ai également participé à l’organisation de toutes sortes de sorties culturelles et de projets autour de la musique, du théâtre et de la danse pour développer l’appétence culturelle des jeunes.

J’ai été directeur d’une Maison des jeunes et de la culture et du Cercle Paul Bert. J’y ai mené un travail éducatif pour favoriser l’accès de tout·e·s à la culture et au sport. 

Tous mes engagements s’inscrivent dans le mouvement d’éducation populaire. Je m’identifie totalement à ce courant de pensée qui exprime une volonté d’émancipation en rendant la connaissance accessible au plus grand nombre.

La politique, dans la continuité de mes engagements associatifs

J’ai été à la tête d’une liste, à des élections municipales, dont la moyenne d’âge était de 20 ans. Nous nous sommes maintenus au second tour après avoir obtenu un score de 24 % au premier. J’ai été conseiller municipal dans l’opposition et me suis principalement investi sur les questions de jeunesse.

J’ai été très engagé dans l’association Confluences qui a élaboré de manière participative le programme de la liste Choisir l’écologie pour Rennes. À cette occasion, j’ai co-animé avec Didier Chapellon un groupe de réflexion sur la culture, la vie associative, l’éducation et la jeunesse. J’ai aussi été pleinement engagé dans la campagne de terrain.

Quand je suis arrivé à Confluences, j’y ai trouvé une superbe équipe, conviviale, dynamique, avec des gens véritablement à l’écoute.

Je souhaiterais vraiment que l’on réussisse à maintenir, tout on long du mandat et au-delà, cette belle dynamique citoyenne qui s’est construire autour de notre projet écologiste.

Délégué au Quartier Bréquigny

J’habite les Champs-Manceaux depuis quatre ans. Mes trois enfants sont scolarisés dans le quartier et y fréquentent les équipements culturels et de loisir. Mes parents y ont tenu un commerce rue de Nantes, et adolescent, j’ai fait partie de l’équipe de football du Cercle Paul Bert Bréquigny.

C’est naturellement avec les habitant·e·s et usager·e·s que je souhaite construire un quartier apaisé et convivial. Je me mobiliserai notamment pour plus de présence humaine, d’animations, de pratiques culturelles et sportives, qui peuvent contribuer au mieux vivre ensemble. Je porterai une attention particulière à la jeunesse pour lui permettre de prendre toute sa part dans la vie sociale du quartier.

Le désenclavement de certains secteurs et le développement des mobilités douces fait également partie de mes priorités dans un esprit d’égal accès de tou·te·s aux ressources de la ville. C’est aussi avec les citoyen·ne·s que je souhaite imaginer un quartier avec plus d’espaces verts et favorable à la biodiversité.

Être élu de quartier est très important pour moi. Cela me permet d’avoir une proximité et un contact direct avec les habitant·e·s.

C’est dans cet esprit que j’ai décidé de tenir mes permanences dans les structures associatives locales comme les MJC ou le centre social, plutôt qu’à la mairie de quartier. Je me rends également disponible auprès des habitant·e·s sur rendez-vous.

Adjoint délégué à la Démocratie locale et à la participation citoyenne

Ma présence au cœur de notre quartier va de pair avec mon engagement en tant d’adjoint à la démocratie locale et à la participation des habitant·e·s.

Ma volonté pour ce mandat est de renforcer le pouvoir d’agir des habitant·e·s et d’achever la mutation démocratique de la ville. Je souhaite diffuser la culture du dialogue et de la co-construction des politiques publiques.

Aller vers un maximum des citoyen·ne·s

Nous souhaitons élargir les publics de la concertation et favoriser la participation du plus grand nombre. Nous irons vers les publics les plus éloignés, notamment les habitant·e·s des quartiers prioritaires. Toute personne résidant à Rennes doit pouvoir s’impliquer dans nos instances démocratiques quelle que soit leur nationalité.

Nous souhaitons valoriser l’expertise des citoyen·ne·s, des associations et des entreprises de notre territoire, mais aussi développer des relations avec le monde universitaire. Je souhaite diffuser la culture de la participation en formant les agents de la collectivité et les citoyen·ne·s. 

Un véritable acte II de la Fabrique citoyenne

Ce que nous engageons avec ce nouveau mandat, c’est un véritable acte II de la Fabrique citoyenne qui se traduira par une nouvelle Charte de la démocratie locale.

Nous allons revoir l’organisation et la gouvernance des conseils de quartier et définir le rôle et la gouvernance des comités consultatifs et comités d’usagers et usagères.

Nous diversifierons les méthodes et outils participatifs : jurys citoyens, référendum local ou votations. Nous élargirons le budget participatif et allons créer un budget participatif pour les enfants d’écoles rennaises. Nous organiserons avec le Département et la Région des débats et votes avec les collégien·ne·s et les lycéen·ne·s sur des projets de la Ville.

Une charte « construction et citoyenneté » et des jurys citoyens

Nous allons mieux intégrer la dimension de concertation dans les projets d’urbanisme et d’aménagement. Nous allons rédiger pour cela une Charte « construction et citoyenneté » qui garantira que ces projets soient véritablement construits avec les citoyen·ne·s. Nous allons également expérimenter des jurys citoyens sur de grands projets urbains structurants qui engagent des moyens financiers importants sur le temps long comme l’avenir du parking Vilaine.

Une Maison de la Fabrique citoyenne

Nous assurerons la transparence totale des travaux en cours et achevés dans le cadre du budget participatif. Nous allons faire du site de la Fabrique citoyenne la plateforme de référence de toute forme participation, développer des outils de communication adaptés et créer une Maison de la Fabrique citoyenne.

Un Observatoire citoyen de la vie publique

Nous allons concevoir et animer une évaluation dynamique et permanente de la participation. Nous mettrons pour cela en place un Observatoire citoyen de la vie publique. Nous permettrons le droit à l’expérimentation et mènerons une politique d’évaluation des démarches en intégrant un volet d’évaluation dans les démarches d’états généraux et chartes.